Comprendre le financement participatif en 5 points

Le financement participatif en 5 points

Destiné principalement à financer un projet de création d’entreprise sans faire recours à un emprunt auprès des établissements financiers traditionnels, le financement participatif permet en réalité de soutenir des projets à dimensions multiples. Egalement connu sous l’anglicisme crowdfunding, le financement participatif des entreprises connaît aujourd’hui un succès grandissant aussi bien auprès de la masse des entrepreneurs que de celle des investisseurs. Et pour cause, les avantages de ce procédé défient le système classique et ont convaincu plus d’un.

Qu’est-ce que le financement participatif ?

Encore appelé financement par la foule, le financement de type participatif est un procédé permettant de solliciter et faire participer un grand nombre de personnes, à mesure de leurs possibilités, dans le financement d’un projet. Le financement participatif, contrairement aux modes de financement classiques se fait de façon autonome avec les particuliers et au moyen d’une plateforme dont l’une des plus fiables reste et demeure Tudigo.

Sur la plateforme, chacun est libre de concourir au projet à proportion de ses moyens et sous la forme qui lui convient. Au final, l’ensemble des sommes collectées permettra au porteur du projet de lancer son activité ou d’étendre son entreprise.

Quelles sont les différentes formes de financement participatif ?

Conçu en tant que mode alternatif de financement des projets il existe plusieurs formes de financement participatif. On note principalement :

le crowdfunding sous forme de don : ce financement participatif des entreprises consiste pour l’investisseur à soutenir un projet qui lui tient à cœur, sans espérer forcément un retour pécuniaire. L’idée de ce type de financement se résume à un simple soutien apporté par le particulier à l’entrepreneur, soit parce qu’il partage les valeurs du projet, soit pour le motiver et l’encourager.

l’investissement : chaque particulier met dans le projet, une somme d’argent à hauteur de ses choix. Il peut s’agir de financer une entreprise naissante en capital et devenir ainsi actionnaire, ou encore d’apporter de l’argent dans le financement participatif d’une entreprise en phase d’augmentation de capital (plus d’informations sur Gataka). Quoi qu’il en soit, l’apporteur d’argent devient ici un actionnaire de l’entreprise naissante et obtient un retour sur investissement au moyen des dividendes perçus.

Comment fonctionne le financement participatif ?

En ce qui concerne le principe de fonctionnement de ce procédé, il est assez simple : le porteur du projet se rend sur une plateforme dédiée au crowdfunding et y présente son projet afin de convaincre de potentiels investisseurs. Savoir lire un projet est donc important pour les acteurs du financementparticipatif des entreprises.

Si le projet est intéressant et touche beaucoup de monde, le financement participatif sera déclenché par l’apport de plusieurs contributeurs d’un montant que chacun aura choisi dans la marge du besoin de financement exprimé.

En quoi investir dans le financement participatif ?

Les projets financés par cet appel à la foule peuvent être de n’importe quelle nature. Il peut s’agir de :

un projet associatif, caritatif ou humanitaire comme créer une association de défense de l’environnement ;

une entreprise classique (fabricant, distibuteur, restaurateur…)

un projet culturel ou artistique comme la production d’un album ;

un projet politique comme aller à une élection ;

un projet personnel comme financer son mariage ;

etc.

Le financement participatif n’est donc pas que l’apanage des projets d’entreprises commerciales ou industrielles.

Quels sont les avantages du financement participatif ?

Les apporteurs d’argent qui auront investi dans le projet perçoivent la contrepartie fixée par le type de crowdfunding pour lequel ils auront opté. S’il s’agit d’un financement participatif des entreprisessous forme de dons, dès que le projet aura abouti, des remerciements en nature ou symboliques sont faits aux apporteurs d’argent.

Dans le cas où l’investissement aura été un apport d’argent sous forme d’investissement en capital, le contributeur sera progressivement rémunéré dès lors que l’entreprise génèrera un excédent positif ou lors de la revente de ses parts. Par le financement participatif, il est donc possible de voir naître tout type de projet et chacune des parties y trouve pour son compte.

Pourquoi le crowdfunding a-t-il de plus en plus de succès ?
Quels sont les avantages d’opter pour le financement participatif ?