Sous quelles conditions une aide pour rénovation immobilière est-elle accordée ?

Face à au faible pouvoir d’achat et au poids imposant de différents impôts, bon nombre de français propriétaires d’une maison mettent en second plan la rénovation de leur bien immobilier. Pourtant, il existe une kyrielle d’aide financière à laquelle ils peuvent prétendre afin de financer les travaux d’entretien. Voici un petit répertoire des aides que vous pourrez bénéficier si vous avez l’intention de rénover votre habitation avec leurs conditions respectives.

Anah

Anah ou Agence Nationale de l’Habitat permet une aide pouvant aller jusqu’à 50 000 euros à ceux qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation à leur maison. Une demande de subvention doit être envoyée à l’agence via le formulaire Cerfa n° 12711*07 bien complété. Pour profiter de cette aide, il faut que le propriétaire apporte une preuve que ses revenus ne lui permettent pas d’effectuer la rénovation. Cette dernière doit être relative à la sécurité du bâtiment, à ses performances énergétiques mais aussi à son accessibilité. L’immobilier nécessitant des travaux doit avoir 15 ans au minimum et qu’il sert de résidence principale. Enfin, il faut qu’à la fin du chantier, le propriétaire s’engage à occuper la résidence durant les 6 prochaines années.

L’éco-prêt à taux zéro

Dans le cas d’une rénovation énergétique ou quelque important bricolage allant dans ce sens, l’éco-prêt à taux zéro est une aide à ne pas négliger. Cette aide peut s’élever à 30 000 euros et son remboursent est exempté de taux d’intérêt. Ce type de prêt peut être demandé auprès d’une banque ordinaire. Certaines conditions sont réclamées pour pouvoir profiter de cette offre très alléchante. En premier lieu, il que le bien immobilier ait été construit avant 1990 et que c’est une résidence principale. Par la suite, il faut que la rénovation se porte soit sur la performance énergétique de la maison, son système d’isolation et chauffage. Enfin, il est impératif que les matériaux utilisés durant les travaux soient bénéfiques à l’environnement.

Le prêt CAF

Le prêt CAF est uniquement octroyé à ses allocataires. Le remplissage du formulaire Cerfa n° 11382*02 à récupérer auprès de la CAF est l’une des premières conditions de cette subvention. La caisse d’allocation nationale peut financer 80% de la totalité des travaux à travers ce prêt avec taux d’intérêt très abordable. La durée de remboursement s’étale sur 3 ans. Les autres conditions de cette aide sont que : le demandeur soit le propriétaire du bien, résidant sur le territoire français et dispose d’un permis de construction.

Quels types d’aides pour financer son achat immobilier ?